Pour les professionnels2018-11-21T16:28:18+00:00

Pour les professionnels

« Le Babypod est sûr. » –  Dr Leonardo Marquès
Babypod durant les écographies

Au cours de l’étude morphologique fœtale, Babypod nous permet d’observer des mouvements du tronc, de la tête et des extrémités chez 90% des fœtus et d’évaluer facilement les structures qui sont restées cachées avec le fœtus statique ; pouvoir induire une activation fœtale lors d’une échographie nous permet de réduire le temps d’exploration et d’éviter de recommencer.

Durant les écographies avec le Babypod, la musique par voie vaginale induit des mouvements du visage et une ouverture de la bouche chez près de 90% des fœtus, ainsi que des mouvements de protrusion de la langue dans 50% des cas, ce qui nous permet d’obtenir des images spectaculaires dans une période de moins de 15 minutes.

Nous joignons une série de recommandations afin que l’utilisation du Babypod par les professionnels lors des échographies soit rapide et facile. Si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous contacter à info@musicinbaby.com.

UTILISATION A PARTIR DE LA 16E SEMAINE DE GROSSESSE

L’activation fœtale avec le Babypod a été démontrée à partir de la 16è semaine de grossesse ; l’intensité et la complexité des mouvements du fœtus augmentent à mesure que la grossesse avance.

BABYPOD N’EST PAS UN PRODUIT SANITAIRE

En tant que tel, il peut être placé dans le vagin avant l’échographie par le personnel de santé ou par la patiente elle-même.

BABYPOD EST REUTILISABLE

Le babypod peut être réutilisé au moyen de l’usage d’un préservatif, comme si cela était une sonde échographique vaginale. L’usage de préservatif ne modifie pas l’intensité de la musique. Nous recommandons de dérouler complètement le préservatif pour couvrir le plus possible le câble de connexion.

FACILE À PLACER ET À ENLEVER

Le Babypod a une petite taille et une forme ergonomique, qui permet son insertion avec douceur jusqu’au tiers moyen du vagin. Le câble de connexion nous permet de savoir que le hautparleur est bien orienté et cela nous permet d’extraire facilement l’appareil en le tirant.

LISTE D`ECOUTE

Nous pouvons utiliser n’importe quelle mélodie ou voix lors de l’échographie avec le Babypod. Néanmoins, nous vous recommandons d’utiliser les mélodies disponibles dans notre liste de distribution pour obtenir un taux élevé de réponse fœtale.

VOLUME DE DIFFUSION

Une fois que le Babypod est connecté à l’appareil musical (iPod, téléphone portable, etc.), il est indispensable d’en augmenter le volume de lecture au maximum ; dans ces conditions, nous obtiendrons une intensité optimale, toujours inférieure à 60 décibels.

MOUVEMENTS FOETAUX

Les mouvements foetaux de vocalisation sont clairement visibles en échographie 2D, à l’aide de coupes sagittales de la bouche : cela nous permettra de visualiser les mouvements de la langue à l’intérieur de la bouche, ainsi que ceux de protrusion. L’échographie 3D / 4D nous permettra d’obtenir des images panoramiques du visage du fœtus et d’évaluer toutes les nuances de l’expression faciale lors des mouvements de vocalisation. Le début des mouvements est très variable et se produit généralement pendant les 5 à 10 premières minutes de stimulation musicale. La réponse est variable chez chaque fœtus, et même le fœtus peut présenter différentes réponses à la même musique : ce n’est pas un réflexe, c’est une réponse et dépend donc de multiples facteurs tels que la phase de sommeil ou les taux de glycémie.

FACILE A NETTOYER

Une fois le préservatif retiré, nous pouvons nettoyer l’appareil et le câble de connexion avec un chiffon humide ; si nécessaire, nous pouvons facilement démonter le capuchon du haut-parleur et le laver à l’eau et au savon.

Résultats de l’étude

Suite aux essais réalisés à des centaines de femmes enceintes, les gynécologues de l’Institut Marquès ont obtenus les résultats suivants:

  • La musique par voie intra-vaginale (en utilisant le dispositif Babypod) génère des mouvements de la bouche et de la langue chez le fœtus. Il s’agit de mouvements de vocalisation similaires à ceux réalisés par les bébés âgés de quelques mois quand ils essaient d’émettre des sons. Ce sont les mouvements qui précèdent le langage.
  • La musique par voie abdominale ne génère pas de réponse chez les bébés, on peut donc supposer qu’ils ne l’entendent pas.
  • La vibration vaginale ne génère pas de réponse, le bruit ne génère aucune réaction chez le bébé.
Conclusions de l’étude
  • 87% des bébés réagissent à la musique émise par voie intra-vaginale en réalisant des mouvements du corps, de la tête et/ou de la bouche et la langue. En plus, ils ouvrent et ferment la bouche, tirent la langue et gesticulent. Il s’agit d’une découverte d’avant-garde. On peut donc conclure que la musique stimule les circuits de communication, de vocalisation et d’apprentissage des bébés et génère chez-eux une réaction de communication.
  • On a découvert que le fœtus est capable d’entendre à partir de la 16ème semaine de gestation. Jusqu’à présent les experts avaient confirmé que les bébés in utéro commençaient à entendre à partir de la 26ème semaine.
  • Chaque bébé répond de manière différente et manifeste de différentes réactions à chaque écoute musicale. Les bébés présentent aussi des réponses différentes selon le type de musique écoutée.
  • Il ne s’agit pas d’un réflexe : les mouvements commencent lorsque la musique commence et les mouvements s’arrêtent quand la musique s’arrête.
  • C’est la musique qui génère chez le bébé une réponse de communication et non pas le bruit. Quand la vibration est appliquée par voie intra-vaginale à 68 décibels (intensité similaire à une conversation à haute voix), le bébé ne répond pas.
  • Les réponses sont plus élaborées au fur et à mesure que la gestation progresse, le nombre de fois que le bébé tire sa langue augmente tout au long de la grossesse.

D’autre part, cette découverte représente une innovation pour l’échographiste, puisque les mouvements du fœtus lui permettent de voir le bébé de manière plus précise et le temps dédié à l’échographie diminue considérablement. En plus, les différentes réactions du bébé lors des séances sont une surprise aussi bien pour l’échographiste que pour les parents, qui sortent très satisfaits et émus de la séance.

Dès qu’on a utilisé Babypod, le bébé a commencé à bouger, à faire des mouvements difficiles à voir (les obtenir avec une 3D, ce n’est pas simple). Il ouvrait sa bouche et tirait sa langue consécutivement, sans s’arrêter. Quelle émotion, j’étais très encouragée, je pensais à mes futures patientes, à l’émotion que les parents pourraient sentir lors de la séance d’échographie 4D. Je me voyais déjà en train de leur raconter qu’ils allaient vivre une expérience merveilleuse.

Echographiste de l’Institut Marquès

Hypothèse principale

Quelle est la plus grande découverte de cette étude ? Pourquoi les bébés, réagissent-ils ainsi ? Pourquoi ils tirent la langue et gesticulent d’une façon jamais vue encore?

La réponse des bébés est la conséquence directe de leur activité neuronale provoquée par la musique sur les différentes parties du cerveau humain.

Jusqu’à présent, plusieurs recherches médicales assuraient que la musique agissait sur le noyau des neurones situé dans notre cortex cérébral : le noyau accumbens. Lorsqu’on écoute de la musique, celui-ci provoque des sensations de bien-être et des sentiments agréables associés à nos souvenirs. Le plaisir ressenti à l’écoute de la musique est donc lié au noyau accumbens. Pourtant, dans le cas des bébés, ce n’est pas le noyau accumbens qui provoque leur réaction, puisqu’à la seizième semaine de grossesse, ce noyau n’est pas encore complètement formé et fonctionnel.

L’écoute de la musique par voie intra-vaginale active un autre groupe très primitif de neurones, situé dans le tronc cérébral. Ces neurones stimulent la vocalisation, le langage, et par conséquent l’apprentissage et la communication des bébés. En d’autres mots, c’est grâce à la musique et aussi à Babypod que les bébés apprennent à communiquer depuis l’utérus.

Au moment de percevoir les sons, les cellules du tronc cérébral détectent s’ils sont harmoniques ou dissonants. Si elles les associent à la musique, elles se stimulent et réagissent en activant leurs connexions avec les nerfs crâniens, tels que le nerf trijumeau, le nerf facial, le nerf hypoglosse, etc. Ces nerfs mobilisent la bouche, la mâchoire et la langue pour produire des mouvements de vocalisation, des mouvements qui précèdent le langage.

Ces circuits neuronaux ne s’activent pas face aux bruits ou sons dissonants.

Quand elles reçoivent une stimulation sonore, les cellules du tronc cérébral s’activent et mettent en place un circuit qui provoque les mouvements de vocalisation du bébé.

Pourquoi disons-nous que Babypod stimule le langage et la communication des bébés en gestation ? On peut répondre à cette question par une autre question : que font les nouveau-nés quand ils essaient d’émettre des sons ? Ils ouvrent et ferment la bouche, tirent la langue… exactement comme le font les bébés en gestation quand ils écoutent de la musique à travers le dispositif Babypod. Il s’agit de l’intention de parler, que l’on peut déjà commencer à stimuler in utéro grâce à Babypod.

Les bébés commencent à babiller de manière spontanée en réponse aux sons qu’ils entendent et commencent aussi à explorer leur registre de voix. Plus ils écoutent de voix et de musiques, plus ils incluent de variations de rythme et de tons dans leur babillage. Notre but est celui de procurer les bienfaits de la musique aux bébés, avant leur naissance.

Nous avons réussi à ce que les bébés commencent à communiquer avant leur naissance. A partir de la 16ème semaine, ils sont déjà capables de répondre à la stimulation musicale.

Dr. Marisa López-Teijón, Institut Marquès

Eventuelles applications médicales de Babypod
  • Diagnostic prénatal de surdité. Si le bébé répond à la musique, cela veut dire qu’il ne souffre pas de problèmes auditifs. Mais, si le bébé ne répond pas à la musique, cela ne veut pas dire qu’il souffre de surdité. Probablement, il répondra la prochaine fois. La réaction dépend de l’activité des neurones au moment de l’écoute. Les adultes aussi nous répondons de manière différente à la même musique.
  • Plus grande efficacité et vitesse dans les séances d’échographie. Les mouvements du bébé facilitent la possibilité de voir son anatomie complète.
  • Une stimulation pour le développement neurologique du bébé.
  • Pouvoir partager de beaux moments de détente avec son bébé réduit le stress de la mère. Il est spécialement conseillé chez les femmes souffrant de troubles anxieux et les bébés porteurs d’un retard de croissance intra-utérin.
  • Permet de vérifier le bien-être du foetus á un moment où la future maman peut ressentir de l’anxiété de ne pas sentir son bébé.
Études scientifiques postérieurs avec babypod
Comité scientifique- Axes de recherche

Babypod poursuit ses recherches dans le domaine de l’audition fœtale et de ses bénéfices potentiels pour le développement neurologique prénatal. Les professionnels qui font partie de notre comité scientifique garantissent la rigueur et l’excellence dans les différentes lignes de recherche que nous développons.

Prof. Bargallo, Nuria
Fetal brian fMRI under vaginal music stimulation.
Barcelona, Spain

Dr. Beattie, Bryan
Fetal ultrasound under vaginal music stimulation.
Bristol, UK

Prof. Bernal, Manuel
Fetal audition, screening on fetal deafness.
Barcelona, Spain

Dr. Garcia-Faura, Alex
Scientific Board Director.
Barcelona, Spain

Prof. Jauset, Jordi A.
Effects of music on brain development .
Barcelona, Spain

Dr. Lopez-Teijón, Marisa
General Manager, new projects development, fundraising.
Barcelona, Spain

Dr. Moffa, Federica
Human embryo implantation under vaginal music simulation.
Milano, Italy – Barcelona, Spain

Prof. Perani, Daniela
Functional Maps of Fetal Brain Activity under music stimulation.
Milan, Italy

Mr. Peret, Toni
Fetal response to music styles, music deconstrution.
Barcelona, Spain

Prof. Prat-Galino, Alberto
Fetal brian pathways activation under vaginal music stimulation.
Barcelona, Spain

Dr. Tettamanti, Marco
Functional Maps of Fetal Brain Activity under music stimulation.
Milan, Italy