Blog

La musique comme stimulant pour les femmes enceintes

La musique stimule les structures cérébrales importantes de l’être humain, améliore le développement neurologique. C’est pourquoi les pédiatres recommandent aux enfants de grandir dans des environnements où ils sont stimulés par de nombreux éléments, dont la musique. Grâce à Babypod, les enfants peuvent commencer à apprécier le plaisir de la musique avant même leur naissance.

De plus, la musique stimule la communication et le langage, la façon de s’exprimer et la coordination des mouvements. Tout cela est nécessaire à la vie en société.

Grâce au Babypod, les enfants commencent leurs mouvements de vocalisation dans l’utérus.

Quelle est la musique préférée des fœtus ?

Quelle est la musique préférée des fœtus ? Répondent-ils de la même façon à toutes les musiques ? Après avoir terminé l’étude avec la musique pour flûte de Bach, l’Institut Marquès étudie d’autres types de musique et de sons et observe des réponses très différentes. Voir les résultats Le fœtus

En savoir plus »

L’étude scientifique de l’Institut Marqués

L’étude scientifique de l’Institut Marqués Comment l’étude scientifique a-t-elle été menée ? L’étude s’est concentrée sur la perception d’une intensité sonore plus élevée par le fœtus. Pour ce faire, nous avons conçu le Babypod pour qu’il émette de la musique à partir du vagin de la mère. Comparaison de la

En savoir plus »

Musique et stimulation fœtale

Musique et stimulation fœtale Découverte de la stimulation fœtale par la musique via le vagin Pour la première fois, nous savons que les fœtus entendent à partir de la 16e semaine (11 centimètres) et que les sons extérieurs les atteignent sous forme de chuchotements déformés. Nous avons découvert la formule

En savoir plus »

La musique

La musique Pourquoi la musique ? La musique est une création, une invention humaine, nous vivons avec elle tous les jours ; d’où vient-elle ? pourquoi l’avons-nous inventée ? Sur l’origine de la musique et ses effets sur les êtres humains, nous trouvons plusieurs théories et contributions, basées sur des

En savoir plus »

FAQ'S

Nous savons que l'oreille interne termine sa formation à la 16e semaine de gestation, mais la fonctionnalité du système auditif dans la littérature médicale jusqu'à aujourd'hui n'a été confirmée qu'à partir de la 26e semaine. Ce travail de recherche montre pour la première fois que le fœtus peut entendre à partir de la 16e semaine.

Le fœtus reçoit des sons de l'intérieur du corps de sa mère, tels que les battements de son cœur, sa respiration et ses selles. Il capte également les sons de ce que fait sa mère, lorsqu'elle parle ou marche sur ses talons, ainsi que les bruits provenant de l'extérieur.

Le fœtus est très protégé du bruit. Le fait qu'il vive dans un environnement insonorisé signifie que les sons lui parviennent déformés, comme l'ont confirmé des recherches menées sur des moutons munis de microphones intra-utérins. Selon ces études, la plupart des sons lui parviennent sous forme de chuchotement (environ 30 décibels), alors que la voix maternelle émise lors d'une conversation sur un ton normal (60 décibels) ne lui parvient pratiquement pas (24 décibels).

De plus, comme la plupart des sons sont très répétitifs, il s'y habitue et n'y réagit pas. Ils ne l'empêchent pas de dormir.

Ainsi, on peut dire que l'environnement sonore de l'utérus est comme le bruit de fond d'une forêt.

Elle n'est possible que par une seule voie, la voie vaginale.

Le vagin est un espace fermé, de sorte que le son n'est pas dispersé dans l'environnement. De plus, il y a moins de couches de tissus mous séparant le bébé de la source sonore, seulement les parois vaginales et utérines. En plaçant un haut-parleur dans le vagin, la barrière de la paroi abdominale est supprimée et le bébé peut entendre les sons presque aussi fort et aussi clairement qu'ils sont émis.

Avant l'échographie, la patiente enceinte a été équipée du dispositif vaginal conçu pour l'étude, qui émet une intensité sonore moyenne de 54 décibels (l'équivalent d'une conversation ou d'une musique de fond grave).

Quatre-vingt-sept pour cent des fœtus ont réagi par des mouvements non spécifiques de la tête et des membres et des mouvements spécifiques de la bouche et de la langue, qui ont cessé lorsque la musique s'est arrêtée. De plus, avec la musique vaginale, environ 50% des fœtus ont réagi par un mouvement très frappant, ouvrant largement leurs mâchoires et tirant la langue au maximum.

Des écouteurs ont été placés sur l'abdomen de la femme enceinte, émettant de la musique avec une intensité sonore moyenne de 98,6 décibels (un niveau équivalent à celui d'une sirène d'ambulance ou de la musique disco).
Pendant cette partie de l'étude, aucun changement n'a été observé dans les expressions faciales des fœtus.

Comme il s'agit d'une réponse et non d'un réflexe, la réaction du fœtus dépend de multiples facteurs et est donc différente à chaque instant. Elle varie en fonction de l'activité neuronale du tronc cérébral à ce moment, de sorte que la réponse pourrait dépendre de la phase de sommeil dans laquelle se trouve le fœtus ou des niveaux de glucose dans le sang.

Par exemple, lorsque nous chantons à un bébé, il réagit aussi différemment selon qu'il a faim, soif ou sommeil.

CONTACTEZ-NOUS