La musique2018-11-21T16:33:13+00:00

La musique

Pourquoi de la musique?

La musique est une création, une invention humaine, qui fait partie de notre quotidien, mais d’où procède-t-elle? Pourquoi l’avons-nous inventée?

Il existe de nombreuses théories et apports sur l’origine de la musique et les effets qu’elle produit sur les êtres humains. Toutes ces hypothèses, centrées sur des études scientifiques très intéressantes, soutiennent des points de vue différents sur l’origine de la relation entre les êtres humains et la musique.

Les bienfaits de la musique chez les humains ont été largement étudiés. Parmi ses nombreuses propriétés, la musique est spécialement utile pour se relaxer, favoriser l’expression des émotions, améliorer la communication et développer la mémoire et la créativité. L’écoute musicale est très positive pendant la grossesse, car elle calme et apaise la future maman.

L’ origine de la musique

La musique a toujours été présente dans toutes les cultures tout au long de l’histoire. Elle est certainement le moyen de communication le plus ancien des êtres humains, puisque la communication à travers les sons et les danses a précédé le langage parlé. Ainsi le montrent les instruments musicaux retrouvés dans des sites archéologiques, datant de 6.000 à 8.000 ans. Aussi, les bébés âgés de quelques mois, répondent mieux aux mélodies qu’aux paroles, quand nous communiquons avec eux.

Est-ce que la musique fut l’activité qui prépara nos ancêtres proto-humains à la communication verbale ? C’est possible. Il existe plusieurs théories qui l’affirment ainsi. D’aucuns soutiennent que la musique s’est développée de manière évolutive parce qu’elle favorise le développement cognitif, c’est-à-dire le savoir. D’autres défendent l’origine de la musique comme un élément de lien, de relation et de cohésion sociale entre les humains.

La musique est toujours présente dans toutes les événements sociaux, qu’elle qu’en soit la raison. Elle accompagne les célébrations religieuses, les cérémonies de remise des diplômes, les défilés militaires, les événements sportifs, les dîners romantiques, les funérailles, etc. La musique est donc un élément fondamental de la vie, aussi bien de la vie individuelle que de la vie en société.

L’étude de l’origine évolutive de la musique et de la musique comme instinct remonte à Darwin, qui a affirmé que l’instinct musical chez les humains s’est développé à travers la sélection naturelle, comme partie des rituels d’accouplement. Dans L’origine des espèces, il affirme : «J’en conclus que les notes et le rythme de la musique furent acquis afin de séduire le sexe opposé.» D’ailleurs, le scientifique américain Stanley Miller a affirmé que la musique s’est développée de façon évolutive dans le but d’attirer mâles et femelles et que cela persiste encore.

Il existe également d’autres théories ultérieures, par exemple pour Sperber, Barrow et Pinker, la musique n’a aucune raison d’être, elle existe simplement pour le plaisir qu’elle procure.

Comment la musique affecte le cerveau?

Le noyau accumbens est constitué par un groupe de neurones cérébraux dont la stimulation produit de la dopamine, une substance à l’origine du plaisir et du bien-être chez l’être humain. Le noyau accumbens joue un rôle central dans le circuit de récompense, et c’est aussi un centre de plaisir ; un plaisir procuré par la nourriture, le sexe, les drogues et autres substances qui créent dépendance, et aussi par la musique.

Les mélodies affectent notre cerveau et provoquent des réponses émotionnelles. La musique est une récompense intellectuelle. Le fait d’écouter une chanson génère une grande activité neurologique impliquant plusieurs parties du cerveau.

Le Dr. Lopez-Teijon pense que la musique, en tant que moyen de communication, a été remplacée par d’autres procédés, tels que le téléphone, l’écriture, le courriel, etc. Maintenant, nous utilisons la musique comme un élément inducteur de plaisir, et nous considérons qu’elle appartient au domaine de l’art et de la culture.

Sur la base de ces données et des bienfaits de la musique sur les êtres humains, l’Institut Marquès a commencé à travailler sur l’idée d’approcher la musique aux bébés en gestation pour étudier et évaluer les effets qu’elle y produit. Etant donné la complexité du processus de développement du fœtus (neuronal, auditif, etc.) et de son milieu environnant, ce projet a représenté un vrai défi. Mais, grâce au travail en équipe de l’Institut Marquès et Music in Baby, nous avons développé un dispositif exclusif qui offre au bébé en gestation la possibilité de jouir de la musique, en toute sécurité.

Est-ce qu’ils répondent de la même façon avec toutes les musiques?

Après avoir fini l’étude avec musique de flûte de Bach, Institut Marquès est en train de faire des recherches avec d’autres types de musique et de sons et des réponses très différentes sont en train d’être observées.

A ce moment nous sommes en train d’analyser la réponse quant à la proportion de fœtus qui font bouger la bouche et la langue et ceux qui font un mouvement spécifique de tirer la langue en répondant à chaque type de musique.

Pendant toute l’étude nous avons essayé avec beaucoup de types de musique différents, nous avons mis au jour les résultats chaque semaine et nous continuons à rechercher quels sont les rythmes ou les mélodies qui les stimulent le plus et pourquoi.

L’entreprise Universal Music a collaboré dans notre groupe de recherche dans la R&D&I. La coopération nous a permis d’utiliser ses archives, et ses collaborateurs ont proposé des sons et segmenté les fragments dans lesquels nous avons obtenu plus de réponses pour analyser les caractéristiques spécifiques de ces mélodies.

Dans ce graphique nous pouvons voir certains des résultats et écouter le fragment musical:

TITRE ET AUTEUR

MOUVEMENT LANGUE BOUCHE

PROTRUSION LANGUE

Mozart

Serenata K525, Mozart

91%

73%

Villancico

Campana sobre campana

91%

30%

Queen

Bohemia Rhapsody, Queen

90%

40%

Miguel Poveda

Embrujao por tu querer, Mozart

90%

20%

Flûte Bach

Solo BWV1030, Bach

87%

47%

Village people

Y.M.C.A

90%

10%

Prokofiev

Pedro y Lobo Op.67

88%

10%

Tradicional JAP

Kizuna

84%

46%

Mantra

82%

9%

Piano Mozart

Sonata K448, Mozart

80%

20%

Tambours

Musica ancestrale africaine

78%

11%

Emiliano Tosso

Maternita

75%

35%

Beethoven

Sinfonia nº 9, Himno de la Alegría

72%

27%

Ozone

Dragostea Din Tei

70%

20%

Strauss

Marcha Radetzky, Strauss

70%

10%

Richard Clayderman

Adeline

60%

30%

Adele (a capella)

Someone like you, Adele

60%

20%

Harpe

Fiesta Criolla, Carlos Santana

60%

10%

Bee Gees

Too much haven

59%

0%

Rancheras

Vicente Fernández, El Rey

55%

5%

Berceuse

54%

8%

Havaneres

Gavina voladora, Marina Rossell

50%

17%

Guitare

Concierto de Aranjuez, Joaquín Rodrigo

50%

10%

Shakira

Waka waka

50%

8%

Vivaldi

Concierto RV359, Vivaldi

50%

20%

Gregoriano

Santo Domingo de Silos

50%

6%

Voix Mickey Mouse

76%

17%

Voix humaine

60%

0%

Le fœtus réagit de manière différente en fonction du fragment musical.

La Serenata K 525 de Mozart induit des mouvements de bouche-langue dans le 91% des fœtus et protrusion de la langue dans le 73% des fœtus de plus de 6 mois. Toutefois, la Sonata K448 pour piano de Mozart induit une réponse plus petite (80% et 20% respectivement).